À propos

Constat et motivations

Notre génération de catholiques est marquée par un paradoxe.

Elle est traversée par une réflexion intense sur la place des femmes dans la société, et donc dans l’Église, venant de fidèles comme de consacré.e.s. Ce mouvement nous invite notamment à questionner les rôles et les espaces assignés aux femmes dans notre religion : comme le dit le pape François, «il faut encore élargir les espaces pour une présence féminine plus incisive dans l’Église». Cette réflexion s’accompagne d’une prise de conscience progressive des abus sexuels et des violences faites aux femmes au sein des communautés religieuses et laïques chrétiennes.

Pourtant, les femmes chrétiennes demeurent invisibles. Piliers de la vie de nos paroisses, elles restent introuvables dans les organes de décisions de l’Église institutionnelle. Largement présentes en tant que figures historiques dans l’Ancien Testament, aux côtés du Christ et dans le catholicisme en général, elle sont rarement choisies à titre d’exemple pour les fidèles. Ainsi, seules 4 femmes sont docteures de l’Église (contre 32 homme) et seuls 11% des textes de la liturgie du dimanche mettent en scène des femmes,. De même, nous constatons que nous ne recevons que très rarement des enseignements sur la foi dispensés par une femme au cours de notre formation de jeunes catholiques.

Subsiste un malaise : nous avons, en tant que jeunes femmes et hommes, bien du mal à trouver notre place dans nos communautés de foi et en tant que témoins du Christ dans le monde. De fait, nous sommes souvent déconcerté.e.s face à un discours prônant un modèle simpliste de vocation pour les femmes (virginité ou maternité) au détriment d’une multiplicité d’appels, manifestation de la créativité de Dieu; nous ne nous y reconnaissons pas. Des assemblées d’hommes consacrés s’acharnent à définir leur conception de “La” femme, sans jamais consulter les principales intéressées.

Conscient.e.s des évolutions profondes qui s’annoncent et de l’importance des débats qui ne manqueront pas de les accompagner, nous nous interrogeons :

Comment repenser la place des femmes dans une Église missionnaire et fidèle à l’enseignement de Jésus ?

Objectifs

Nous croyons qu’un espace de dialogue, d’enseignement et de partage autour de cette question serait bénéfique à l’échelle de notre paroisse.

  • Pour laisser parler les femmes, afin qu’elles définissent elles-mêmes la place qu’elles voudraient occuper dans l’Église de demain.

  • Pour déconstruire des schémas sexistes, héritages d'une lecture masculine de la foi.

  • Pour proposer, aux personnes blessées par le sexisme de l'institution ecclésiale, un espace bienveillant d’échange.

  • Pour mettre en valeur les femmes qui font vivre l'Eglise.

  • Pour prier ensemble et vivre en frères et soeurs dans le Christ.

  • Pour mieux nous ouvrir aux personnes qui ne connaissent pas Dieu.

Qui sommes-nous ?

Nous étions au départ 4 jeunes professionel·le·s de la paroisse Saint Pierre de Montrouge et nous étions rencontré·e·s lors d'un parcours Even. Pour notre plus grand bonheur, notre équipe s'est depuis agrandie pour devenir plus diverse, notamment intergénérationelle, et nous n'attendons plus que vous pour qu'elle s'agrandisse encore plus ! Contactez-nous si ces sujets vous intéressent et que vous avez envie de rejoindre l'équipe.

Vous souhaitez lancer un groupe similaire dans votre paroisse?